vers le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19

Views: 28

Le Dr Nsanzimana

Le gouvernement rwandais appui sur l’accélérateur face à la deuxième vague du Coronavirus. Avec plus de 12 000 cas confirmés, Kigali a annoncé avoir commandé un lot d’au moins 1 million de doses de vaccin contre le Covid-19, dont le premier lot est attendu au courant du mois de février.

Avec plus de 12 000 cas confirmés de Coronavirus, Kigali a commandé un lot d’au moins 1 million de doses de vaccin contre cette pandémie. C’est ce que révèle le Dr Sabin Nsanzimana, Directeur général du Centre Biomédical rwandais (RBC), lors d’un entretien avec les médias de la place.

« Nous avons commandé un million de doses d’urgence », a-t-il dit. Selon lui, ce premier lot est attendu au pays dès le mois de février prochain. « Nous attendons mais de sitôt, nous espérons que d’ici février ou même avant cela, nous pourrons avoir la première série de vaccinations ».

Le Directeur général de Rwanda Biomédical Centre (RBC) a indiqué que le gouvernement rwandais a commandé le vaccin auprès des pays européens qui s’inscrivent dans le mécanisme COVAX de l’organisation mondiale de la Santé (OMS). « Nous travaillons avec la coalition de vaccins Covax où les pays se sont réunis dans un mécanisme qui accélérera l’accès, la production et la négociation des prix. Si vous passez par cette installation COVAX, pour une dose qui coûte environ 19 $, vous pouvez l’obtenir à moins de la moitié », a-t-il déclaré à nos confrères de New Times.

Avec une prévision de vaccination de 60% de la population rwandaise, le Dr Nsanzimana a ajouté que le plan de vaccination pourrait s’étendre sur une période de deux ans. Une démarche qui couterait au moins 124 millions de dollars au trésor rwandais. « Ces fonds comprendront bien sûr des vaccins et d’autres éléments logistiques tels que les opérations et d’autres éléments médicaux nécessaires pour compléter l’ensemble. C’est un plan de deux ans qui visera à faire parvenir ce vaccin à environ 8 millions de personnes », a-t-il dit.

Tout en rassurant l’opinion, tant nationale qu’internationale, sur la logistique et les moyens de conservation du vaccin, le médecin rwandais a noté, en outre, que le vaccin cible, dans un premier temps, les personnes en premières lignes dans la lutte contre la pandémie, ainsi que les vulnérables dont, les détenus, les agents de sécurité, les personnes du troisième âge,  les réfugiés et les malades atteints du sida, du diabète, du cancer.

« Nous avions déjà d’autres congélateurs ultra-froids existants dans chaque province et nous avons également acheté de petits contenants qui peuvent aider à transporter les vaccins ultra-froids vers les districts pendant une journée ou même jusqu’à une semaine en cas de routine de vaccination.(…) Nous avons des personnes qui vont certainement être priorisées en raison de critères particuliers. Mais bien sûr, au sein de tous ces groupes, il y a aussi ceux qui recevront le vaccin avant les autres aussi », ajoute-t-il.

Avec plus de 12 000 cas confirmés et 170 décès, le Rwanda reste, jusque-là, le seul pays de la région d’Afrique Centrale à avoir commandé le vaccin contre la pandémie du Coronavirus.

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items