Une “mégasécheresse” préoccupante dans l’ouest des États-Unis

Views: 22

Dans le Colorado, le niveau d’eau du lac Mead est le plus faible jamais enregistré. La sécheresse qui touche l’ouest des États-Unis menace cette réserve artificielle qui fournit de l’eau à 40 millions de personnes. La presse américaine s’alarme de cette aridité, qui touche plusieurs États américains.

“La plupart des indicateurs montrent que la sécheresse qui touche l’ouest des États-Unis est partie pour battre des records”, prévient NPR. “Près de la moitié de la population du pays fait face à l’aridité. Les sols sont desséchés. Le manteau neigeux des montagnes produit moins d’eau. Les risques d’incendies sont déjà extrêmes”, énumère la radio publique américaine. Et surtout, le plus important réservoir d’eau du pays est menacé : le lac Mead, bassin artificiel du Colorado, “s’apprête à atteindre son plus faible niveau depuis sa création, dans les années 1930”.

“Ce réservoir, qui fait partie du réseau hydrographique du Colorado, approvisionne en eau quelque 40 millions de personnes dans sept États différents”, précise ABC News. La chaîne américaine relaie les images de cette sécheresse “dévastatrice”, qui s’étend sur près de 758 000 kilomètres carrés, soit “plus que la superficie de l’État du Texas”.

Video of HfRtAxtIUsA

Le lac Mead n’est plus rempli qu’à 37 % de sa capacité initiale et “ces deux dernières décennies, son niveau a baissé d’environ 40 mètres”, explique le reporter d’ABC News.

C’est l’équivalent d’un immeuble de treize étages, des îles autrefois immergées apparaissent.”

En raison de la sécheresse, ajoute le New York Times, “d’importants incendies se sont déclarés plus tôt que d’habitude, avec de grands feux touchant l’Arizona, le Nouveau-Mexique et d’autres États”. D’après la carte de surveillance de la sécheresse, poursuit le quotidien, “la quasi-totalité de la Californie, de l’Oregon, du Nevada, du Nouveau-Mexique, de l’Utah et du Dakota du Nord subissent l’aridité, et de grandes parties de ces États font face à des conditions sévères ou exceptionnelles. Le Colorado, l’État de Washington, le Montana, le Dakota du Sud, l’Idaho et le sud-ouest du Texas sont aussi touchés.”

“Désastre” pour l’agriculture

Mais les cartes, fait valoir le journal, “ne racontent qu’une partie de l’histoire”, car la sécheresse a “un impact énorme dans tout l’Ouest américain, où la demande en eau s’est considérablement accrue au fil des décennies, à mesure que la population augmentait”.

Or l’eau du lac Mead est cruciale pour la survie de l’agriculture dans le Sud-Ouest désertique. Pour Joe Del Bosque, agriculteur californien interviewé par la chaîne ABC, l’aridité actuelle est un “désastre économique”. “Nous ne plantons plus, nous n’avons plus de travail”, alors que, souligne-t-il “nous l’avons vu pendant la pandémie, le secteur agricole est essentiel pour tous”.

“Sorte de fatalité désormais bien connue, les sécheresses sont normales dans l’Ouest”, concède NPR. Mais “désormais, le changement climatique accentue leurs effets”. Le média précise que près de la moitié de la baisse du niveau d’eau dans le réseau du Colorado est due à la hausse des températures : d’après une étude citée par le titre, “pour chaque degré supplémentaire, on prévoit une baisse de 9 % des niveaux d’eau”.

Mélanie Chenouard



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items