Tapis rouge pour Raghad Saddam Hussein à la télévision saoudienne

Views: 55

La chaîne Al-Arabiya a accordé une place de choix à Raghad, la fille aînée de l’ancien président irakien, Saddam Hussein, renversé par les Américains en 2003. C’est un signal envoyé à la classe politique irakienne, souligne la presse. Mais aussi une façon d’accréditer l’idée selon laquelle les Arabes vivraient mieux sous la dictature.
 

“Raghad, la fille de l’ancien président irakien Saddam Hussein, en exclusivité sur nos ondes”, annonçait la grande chaîne d’information saoudienne Al-Arabiya le 11 février. “Elle dira si elle souhaite jouer un rôle politique en Irak […] et parlera des souvenirs qui la lient à son père.”

Pendant toute la semaine, six jours de suite, pendant près de une heure, la chaîne lui a donné la parole. “Politiquement, c’est un grand coup que la chaîne a frappé au niveau arabe”, se félicite le journal saoudien Al-Madina. Et cela, en dépit de la “crise diplomatique qui s’est ensuivie, souligne le site Middle East Monitor. “Le ministre irakien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur saoudien pour protester” contre cette tribune offerte à Raghad, qui vit à Amman, en Jordanie.

L’ire des autorités irakiennes s’explique aisément : Raghad n’a pas eu de mots assez durs pour dénoncer le régime irakien actuel, inféodé selon elle aux intérêts de l’Iran. C’est ce que souligne le site libanais Daraj : “Les Saoudiens se servent d’elle dans leur bras de fer avec l’Iran et pour en faire le porte-voix des critiques contre la classe politique aujourd’hui au pouvoir en Irak.”

Pis, il s’agit d’une grande manœuvre de réhabilitation : “Selon Raghad, dénoncer la dictature est une vieille rengaine”, s’émeut le site. Elle préfère “dépeindre son père comme

[…]



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items