Steve Mbikayi appelle à une rencontre Félix Tshisekedi – Joseph Kabila, à la fin des consultations présidentielles, pour aplanir les divergences

Views: 13

– Publicité-

Afin d’aplanir les divergences qui sevit au sein de la coalition FCC-CACH au pouvoir en République démocratique du Congo, le fondateur du Parti Travailliste, Steve Mbikayi, preconise une rencontre Félix Tshisekedi – Joseph Kabila.

Selon lui, cette rencontre doit se faire à la fin des consultations présidentielles actuelles initiées par le Président de la République.

– Publicité-

C’est ce qu’il a dit à l’occasion de la matinée politique du Mouvement des Jeunes Travaillistes ce samedi 21 novembre 2020.

« Nous souhaitons qu’après les consultations du chef de l’État, le Chef de l’état puisse rencontrer l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila, afin qu’ils puissent harmoniser les points de vue pour éviter que le pays bascule dans une crise qui va engendrer encore beaucoup de conséquences., » a dit ce Haut cadre du FCC aux jeunes travaillistes.

Ce co-fondateur de l’aile dissidente de l’AFDC-A, affirme que la crise actuelle resulte de la nomination des 3 juges par le Président de la République qui n’aurait pas respecter la procédure, « violant ainsi la constitution. »

Il soutien que le viol de la constitution peut faire reculer le pays de plusieurs décennies.

« Si aujourd’hui dans notre pays, on prend des décisions à l’encontre de la Constitution, ça sera un recul de plusieurs décennies », a-t-il ajouté.

Pour ce, Steve Mbikayi persiste et signe que le rapprochement politique entre le FCC et le CACH pourrait faire avancer la paix dans le pays. Il aidera également le Gouvernement à continuer à travailler pour l’intérêt du peuple Congolais.

Le ministre des Actions Humanitaires et Solidarité Nationale affirme qu’il n’y a pas blocage dans le fonctionnement du Gouvernement.

« Le programme est du gouvernement, » dit il avant d’ajouter:  » l’exécutif national ne peut pas bloquer son propre programme. »

Rappelons que le FCC a interdit à ses cadres et membres de ne prendre part aux consultations politiques initiées par le Président de la République dont l’objectif est la création d’une union sacrée pour la nation.

Thierry Mfundu

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items