Serment des juges constitutionnels: Fayulu dénonce une théâtralisation de la vie politique par la coalition FCC-CACH

Views: 19

– Publicité-

Le président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECiDé), Martin Fayulu, a réagi à la prestation de serment des juges constitutionnels organisée mercredi 21 octobre 2020 qu’il qualifie de « spectacle hideux ».

 » L’image nauséabonde des institutions illégitimes mises en place après le hold-up électoral de janvier 2019 traduisent une théâtralisation inacceptable de la vie politique et le mépris total de l’intérêt général », stigmatise-t-il dans
une déclaration faite mercredi 21 octobre 2020.

– Publicité-

Il s’étonne qu »‘au moment où toutes les fils et filles du Congo se mobilisent pour sauver le pays de l’occupation de ses terres, du pillage de ses ressources naturelles ainsi que de sa balkanisation, la coalition FCC-CACH nous distrait avec un semblant de bras de fer qui paralyse le pays et qui détruit davantage les piliers de la démocratie. »

Selon ce cadre de la coalition LAMUKA, le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) sont en train de distraire la population pour la détourner des sujets d’intérêt général. Il souligne en même temps que la vérité autour des divergences actuelles au sein de cette coalition est que chacun cherche à contrôler la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la Cour constitutionnelle.

« Monsieur Joseph Kabila et Monsieur Félix Tshisekedi se disputent le pouvoir qu’ils ont confisqué au peuple. Chacun d’eux veut maintenant contrôler la CENI et la Cour constitutionnelle avec l’intention manifeste de poursuivre l’œuvre de destruction perpétuelle de la démocratie par les Coups d’État, » souligne le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Et de poursuivre:

« La CENI et la Cour constitutionnelle doivent être réellement indépendantes et libérées de l’emprise de quelles que factions politiques que ce soient. Ainsi, seule une dénonciation publique du deal peut attester la sincérité de chacun d’eux. »

Martin Fayulu appelle au dialogue entre les forces vives de la nation afin de trouver des solutions à la crise qui déchire le pays géré par des autorités qu’il qualifie d’ » illégitimes. »

Il exhorte, en outre, les leaders des confessions religieuses à offrir leurs bons offices pour pouvoir réunir toutes les parties prenantes afin de trouver consensuellement une solution à la crise.

Il demande aux pays membres de la SADC d’accompagner les confessions religieuses dans cette démarche visant à régler la crise congolaise et invite la communauté internationale à aider la RDC à trouver une stabilité à travers la mise en place des institutions légitimes.

Malgré le boycott des membres du FCC, les 3 juges de la Cour constitutionnelle ont prêté serment, mercredi 21 octobre 2020 au Palais du peuple, devant le président de la République.

Thierry Mfundu

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items