Sénat : José Endundo candidat de l’Union Sacrée au poste de 2è Vice-président

Views: 8

– Publicité-

Le Sénateur José Endundo est candidat à l’élection du Deuxième Vice-président du Sénat. Il a été désigné à l’unanimité d’abord par la soixantaine des Sénateurs membres de l’Union sacrée et, en suite, par 11 élus sur les 12 du caucus de l’Équateur, au cours d’une élection interne organisée ce dimanche 21 février.

Cet ancien Ministre de l’environnement a surclassé les autres originaires de l’ex province de l’Équateur à qui était réservé ce poste.

– Publicité-

Après Bahati Lukwebo, candidat unique à la présidence de la Chambre haute et Samy Badibanga, seul rescapé du Bureau déchu maintenant candidat Premier Vice-président, il y a désormais cet élu originaire de l’Équateur, José Endundo, qui clôture la mosaïque du prochain Bureau exécutif, une fois élu.

Pour la petite histoire, José Endundo Bononge est pharmacien de formation. Il a eu à exercer différentes fonctions dans des entreprises publiques en République Démocratique du Congo (RDC), notamment au sein de l’Office Congolais de Contrôle (ex-OZAC) et de l’Office des Routes. Il a aussi occupé les fonctions de Président de la Chambre de Commerce Franco-Zaïroise.

Il rejoint le Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD) pour un bref moment avant de rejoindre le Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba Gombo dans lequel il sera considéré comme l’un des acteurs influents.

Lors de la mise en place du Gouvernement de Transition, il est nommé Ministre des Travaux Publics et Infrastructures. Il s’associera avec d’autres personnalités politiques pour créer un nouveau parti politique dénommé Union Nationale des Démocrates Chrétiens (UNADEC).

Après quelques divergences dans la direction de ce parti, il créera un nouveau parti dénommé Parti Démocrate Chrétien (PDC) puis devient Haut Cadre du parti de Moïse Katumbi, Ensemble pour la République (ER) où il est actuellement membre du Conseil des sages.

Lors de la demande d’agrément du parti de Moïse Katumbi auprès du ministère de l’Intérieur, il a été demandé aux autres leaders ayant accepté de se diluer en vue d’occuper des postes dans Ensemble pour République, de déposer les lettres de confirmation de ce fait au Ministère de l’Intérieur. De ce fait, certains ont carrément supprimé leurs partis pour faire partie du Conseil des sages au sein de ER, mais José Endundo, lui, a simplement “mis en veilleuse son parti, qui est en train de se restructurer organiquement et aux dernières infos il tient à rester autorité morale”, renseigne une source proche de José Endundo. Bientôt, annonce la même source, le parti de José Endundo va reprendre ses activités comme parti allié à ER avec Désiré Luhahi comme probable Chef.

Hervé Pedro

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items