« Remporter le Grand prix à Moscou »

Views: 43

Moussa Guidiera
Moussa Guidiera

Trois athlètes maliens vont participer au championnat international de boxe arabe de Moscou du 21 avril 2021 au 1er mai 2021. Il s’agit de Moussa Guidiera, Awa Ballo et Issa Diarra. L’objectif pour le double champion d’Afrique Moussa Guidiera est de monter sur la première marche du podium dans ce championnat du monde. Mais, il attend toujours le soutien des autorités sportives maliennes, pour l’accompagner dans cette compétition. il s’est confié à Afrik.com.

Entretien

Vous êtes double champion d’Afrique, malheureusement vous n’êtes pas très connu du grand public sportif malien. Parlez-nous un peu de vous et de votre discipline ?

Je me nomme Moussa Guidiera double champion d’Afrique de kick-boxing. Je pratique ce sport depuis pas mal d’années. C’est vrai que je ne suis pas très connu au Mali en tant que tel, mais cela fait 10 ans que je défends les couleurs de mon pays sur l’échiquier continental et mondial. La raison pour laquelle je ne suis pas connu au Mali, c’est tout simplement parce que je ne suis pas basée là-bas. Sinon, je suis très connu au Cameroun, puisque c’est ici que j’ai appris le kick-boxing.

Vous devez participer au prochain championnat du monde de boxe arabe à Moscou (Russie), comment se passe votre préparation à quelques semaines de cette compétition internationale ?

Je vais représenter le Mali pour le grand prix de la Russie. La préparation se passe bien de mon côté, Dieu merci. Je suis au Cameroun, cela fait bientôt 2 mois, juste pour la préparation. Je suis arrivé au Cameroun, le 27 décembre, donc je suis en pleine préparation et je pense faire une bonne compétition, afin d’honorer les couleurs de mon pays.

Nous savons que Daba Modibo Keita a été double champion du monde en taekwondo. Est-ce que Moussa Guidiera pense réaliser une telle performance dans le kick-boxing ?

Nous avons Daba Modibo Keïta double champion du monde en taekwondo et vous avez  aussi Moussa Guidiera double champion d’Afrique (…). Moi, je vise un titre de champion du monde. Je devais participer au championnat du monde en 2020, après ma qualification en 2019, mais, avec la pandémie de Covid-19, la compétition a été reportée à cette année 2021. Mon objectif est d’être champion du monde, parce que tout sportif veut d’abord être champion de son pays, ensuite champion d’Afrique et enfin champion du monde (…). Donc mon objectif est d’être champion du monde une ou deux fois, Inch’Allah.

Etes-vous bien accompagné par la fédération malienne de la discipline et les autorités, pour réussir ce pari ?

(…) Si je vous dis que je suis bien encadré par ma Fédération, c’est que je vous ai menti, parce que la Fédération malienne de kick-boxing ne fait rien pour moi. Tout ce que je fais, cela vient de nous-même (moi et mon manager). Cela fait presque deux mois ici au Cameroun et le président de la Fédération malienne ne m’a jamais appelé pour voir comment se porte son boxeur. Tous les frais viennent de moi, mon manager ainsi que quelques sponsors et les Maliens de la diaspora.

Avez-vous effectué les démarches nécessaires dans ce sens auprès des autorités sportives maliennes ?

Effectivement, nous avons envoyé un devis au niveau du ministère, mais apparemment il n’a jamais été à bonne destination, parce que j’ai eu à échanger avec le ministre des Sports (Mossa Ag Attaher, ndlr) ici à Yaoundé et il m’a fait comprendre qu’il n’a jamais reçu un devis. Néanmoins, il m’a rassuré mais que dès son retour au Mali, il faudrait lui renvoyer à nouveau le devis. Donc c’est ce que nous avons fait, mais jusqu’à aujourd’hui, pas de suite. Comment un athlète peut être concentré sans que son pays ne cherche à le mettre dans de bonnes conditions. Tout ce que nous faisons, c’est à notre propre charge, comme si on partait boxer pour nous-mêmes. Pourtant, c’est le Mali qu’on représente, c’est vraiment dommage.

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items