Réformes électorales : les églises du réveil se disent « contentes » de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant fonctionnement et organisation de la CENI

Views: 18

– Publicité-

Les enjeux autour de la désignation du prochain successeur de Corneille Nangaa à la présidence de la commission électorale nationale indépendante (CENI) ne cessent de prendre de l’ampleur. Après débats et controverses, les confessions religieuses se disent cependant “prêtes” à donner le nom du successeur de Nangaa, fin mandat depuis Juin 2019.

Sur Top Congo FM ce jeudi 10 juin 2021, le Président des Églises de réveil du Congo (ERC) Israël Dodo Kamba, a, au nom des confessions religieuses, indiqué qu’aucun soucis n’est dans leur camps pour désigner celui qui va diriger prochainement la CENI.

– Publicité-

“On a commencé à travailler dessus depuis quelques mois. Nous sommes prêts pour désigner celui qui va diriger la CENI. Au niveau de la plateforme (des confessions religieuses), on n’a pas beaucoup de soucis pour désigner le prochain Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), qui va succéder à Corneille Nangaa.” a-t-il annoncé.

D’après ce religieux, cette désignation se fera par consensus. “on va procéder au vote, si on ne se met pas d’accord.”

“Je suis très content (de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant fonctionnement et organisation de la CENI). On a reconnu à la plateforme des confessions religieuses le droit de désigner le président de manière la plus claire et définitive” a ajouté Dodo Kamba.

La proposition de loi sur la CENI telle que adoptée à l’Assemblée nationale prévoit un bureau de 7 et non de 6 membres, un poste de deuxième vice-président a été ajouté.

Face à cette “polémique” et au moment où cette loi est en seconde lecture au Sénat, Dodo Kamba affirme qu’il peut toujours y avoir des imperfections dans le travail humain. “Il y aura des recommandations pour améliorer ce qui a été fait à la chambre basse” a-t-il argué.

En rappel, voici la répartition :
-Président : société civile ;
-1er vice-président : Majorité (USN);
-2ème vice-président : opposition ;
-Rapporteur : Majorité (USN);
-Rapporteur adjoint : Majorité (USN); -Questeur : opposition ; -Questeur adjoint : Majorité (USN).

Notons que la plénière de la CENI quant à elle est constituée de 15 membres dont 5 de la société civile, 5 de la majorité et 5 autres.

Serge SINDANI

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items