Pour le bijoutier Pandora, seuls les diamants de synthèse sont éternels

Views: 15

Le plus grand joaillier au monde renonce aux diamants naturels pour leur préférer des pierres précieuses de laboratoire. Les raisons avancées sont environnementales et éthiques, signe d’un tournant dans l’industrie diamantaire.

Est-ce le début de la fin des diamants naturels ? Les conditions de travail dans l’industrie diamantaire et la montée des questions environnementales soutiennent la demande d’une alternative, les pierres de laboratoire, explique la BBC. La preuve en est que le danois Pandora, leader mondial de la bijouterie, annonce qu’il cesse la vente de diamants naturels pour se tourner vers les pierres synthétiques. “C’est ce qu’il faut faire”, explique au média britannique son PDG, Alexander Lacik.

Le calcul n’est pas qu’environnemental ou éthique : une gemme de synthèse est meilleur marché qu’un diamant naturel. Les pierres synthétiques seraient “un tiers” moins chères à produire selon Alexander Lacik.

Crise de l’extraction

La décision de Pandora s’inscrit dans une tendance observée à l’échelle mondiale. “En 2020, la production mondiale de diamants de

[…]

Source

Le site Internet de la BBC a été créé en novembre 1997. En quelque cinq ans, il a publié un million et demi de pages web. Basé à Londres, il possède des bureaux régionaux à Glasgow, Belfast et Cardiff, et relaie les correspondants de la BBC partout

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items