Nous reviendrons dans l’UE, c’est juré

Views: 25

Aucun doute, pour ce magazine europhile, le Royaume-Uni réintégrera l’Union, ou finira au moins par renouer une relation privilégiée avec le continent. Mais la route, qu’il convient d’emprunter le plus vite possible, s’annonce particulièrement longue et sinueuse.

Le Brexit est notre plus grand retrait d’Europe depuis la bataille de Dunkerque. Nous prenons nos distances économiquement et, à maints égards, politiquement vis-à-vis de l’UE autant qu’il est possible pour un pays européen, à l’exception peut-être de la Biélorussie.

La bonne nouvelle, c’est que si l’on songe à la longue histoire de notre île, le Brexit n’est qu’un épisode du flux et reflux de notre engagement européen. Un mauvais accord n’est pas éternel. Nous finirons peut-être par comprendre que nous ne pouvons pas réaliser tout notre potentiel sans une relation plus étroite avec cette puissance, l’une des trois puissances mondiales, qui se trouve à notre porte.

Il semble donc raisonnable de prédire que les futurs gouvernements britanniques chercheront à un moment à nouer des relations plus étroites avec l’UE. Peut-être même que l’un d’entre eux demandera à y entrer à nouveau. La grande question, c’est comment et quand ?

Virer Johnson et son élite pro-Brexit

Pour ce qui est du comment, la réponse est simple : en chassant les populistes du pouvoir. Trump s’est fait virer, Johnson et son élite pro-Brexit finiront eux aussi par perdre le pouvoir. La pandémie de coronavirus a mis en lumière leur incompétence.

Ces politiciens qui nous ont menti sur le Brexit ont prouvé qu’on ne pouvait pas leur faire confiance pour gérer la pandémie. Seuls des politiciens de troisième ordre auraient défendu un projet comme le Brexit, qui ne présentait aucun bénéfice démontrable à part celui d’être un fantasme séduisant qui les a portés au pouvoir. Même s’il va falloir soulever des montagnes, la réalité finira par apparaître, et nous finirons par élire un gouvernement proeuropéen.

Aucune générosité de la part de l’UE

Quant au quand, la réponse est plus problématique. Ce jeu-là se joue à deux. Ce sont nos partenaires européens qui détermineront la forme de notre future relation avec l’UE. Ce sont eux, les membres du club, qui décideront quels nouveaux membres admettre.

Si le Royaume-Uni (ou des nations du pays nouvellement indépendantes) manifeste son intention d’entrer à nouveau dans l’UE, il

[…]

Nick Hopkinson

Lire l’article original

Source

Fondé en réaction au résultat du référendum sur la sortie de l’Union européenne, The New European milite ouvertement pour l’annulation du Brexit, décrit comme “un désastre potentiel pour le Royaume-Uni et l’Union européenne”.

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items