Nord-Kivu: « Le meurtre de Luca Attanasio coûtera 2 ans au Parc des Virunga pour regagner la confiance des touristes » (Ephreme Balole)

Views: 19

– Publicité-

Les activités touristiques dans le parc national des Virunga reprendront progressivement, à partir 1er avril prochain. Cependant, cette relance des activités s’annonce dans un contexte d’insécurité qui refait surface avec l’assassinat de l’ambassadeur italien Luca Attanasio à Kibumba dans le territoire de Nyiragongo (en plein parc) et deux de ses accompagnateurs. Un meurtre qui intervient presque plus de 2 ans depuis l’autre incident qui avait conduit à la mort des deux touristes britanniques en mai 2018 et une ecogarde et motivé la suspension des activités touristiques au sein de ce Parc National des Virunga avant que l’avènement de l’épidémie de Covid-19 et la pandémie d’Ebola ne viennent endurcir la mesure.

Pour Ephreme Balole, Directeur des Virunga Energies, un département de l’institut congolais pour concertation de la nature (ICCN),
le tourisme demeure extrêmement fragile. Il depend de “l’insécurité et des conditions sanitaires”.

– Publicité-

“Vous ne pouvez pas mesurer le malheur qui nous est arrivé avec l’assassinat de l’ambassadeur d’Italie tout récemment”, a-t-il déclaré lors du 4e forum sur le programme “Alliance Virunga, lancé ce mardi 2 Mars à Goma.

“On allait relancer le tourisme le 1er avril 2021 car tout était déjà fin prêt. On était en train de préparer les personnels, préparer les véhicules, préparer tout l’appareil destiné au tourisme, mais cet assassinat va nous coûter probablement deux ans avant de refaire la confiance et que les gens reviennent au Congo », a-t-il poursuivi.

Pour l’instant, indique le Directeur Général des Virunga Énergies, les touristes sont attendus sur l’île de Chegera, où il y a jusque là aucun cas d’insécurité.

Merveilles Kiro

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items