Nord-Kivu : Le Lac Edourd menacé par « l’installation des plusieurs pêcheries illégales et pirates à la côte Ouest « , dénonce la FECOPEIL

Views: 20

– Publicité-

Les pécheurs congolais exerçant sur le lac Edouard dans les eaux congolaises se disent victimes de l’insécurité et disent observer une surpêche dans les eaux RD Congolaises.

Dans une lettre qu’ils ont adressée au gouverneur de province dont une copie est parvenue à la rédaction de Politico.cd, ces pécheurs réunis au sein de la Fédération des comités des pécheurs individuels du Lacs Edouard (FECOPEIL), révèlent qu’ il y a plus d’une décennie que Lac Edourd est menacé par l’installation des plusieurs pêcheries illégales et pirates à la cote Ouest et qui occasionnent la surpêche avec le surnombre des pirogues en majorité avec des filets en maille réduite qui ne respectent pas la législation congolaise en matière de la réglementation de la pèche suivi de la destruction du couloir écologique par l’agricultures sur brulis.

Cette association engagée dans la solidarité pour la promotion et la défense des droits et intérêt de pécheurs congolais indique que « malgré les patrouilles mixtes et de routine qui sont opérationnelles sur ce lac dans la partie congolaise avec des résultats significatifs, elles sont bloquées à un certain niveau par les groupes armés de Mai-Mai installés dans la zone de Chanika, Kakindo et Muuma sous la conduite des autoproclamés colonels Kadima et Kalma qui ne cessent de soutenir la pèche illicite sous toutes ses formes et extorquent les pêcheurs à leurs imposant une taxe hebdomadaire par pirogue légale ou illégale allant de 10 mille francs congolais à 40 mille francs congolais en échange des jetons ou quittances ».

Et d’ajouter,

« la surpêche et l’insécurité dans les aux congolaises sont à la base de la destruction des zones de frayères et rareté ou même carence des poissons, des aspects qui poussent les pêcheurs congolais de se concentrer plus dans la zone transfrontalière ou ils sont victimes des arrestations, des tortures, des menaces de mort et saisis de leurs matériels de pêche par la force de la marine ougandaise et pourtant la frontière liquides n’est pas visibles ni matérialisées ou balisées » ; et s’étonne que cette zone ou les pêcheurs congolais sont kidnappés et extorqués par les milices Mai-Mai « serait sous contrôle du secteur opérationnel Sokola 1 ».

La FECOPEIL recommande au gouverneur d’accompagner les opérations militaires dans la zone insécurisée afin de mettre fin à l’activisme des groupes armés là-bas.
La réglementer la pêche dans le respect du plan de gestion du lac Edouard et le programme du gouvernement provincial du Nord-Kivu.
De supprimer les pêcheries pirates en détruisant les pirogues et leurs filets afin de réduire le nombre des pirogues et éradiquer la pêche illicite sur le lac Edouard entre autres.

Merveilles Kiro/Politico.cd

– Advertisement –

– Advertisement –

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items