Nicolas Sarkozy, l’autre recrue de Mohammed VI après Najat Vallaud-Belkacem ?

Views: 86

Nicolas Sarkozy


Après l’ancienne ministre française de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le roi du Maroc, Mohammed VI a-t-il recruté l’ancien chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy ?

Vers le 20 juin dernier, Jeune Afrique annonçait que l’ancienne ministre française de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, avait rejoint le corps professoral de l’université Mohammed VI polytechnique de Marrakech (l’UM6P), où elle est nommée professeure affiliée à cette institution. L’ancienne étudiante puis enseignante de Sciences Po Paris a rejoint la liste des nouvelles recrues du roi du Maroc.

Les derniers développements tendent à laisser croire que le roi du Maroc a décroché une nouvelle recrue. Un véritable poids lourd en la personne de l’ancien chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy. Ce dernier, en effet, ne rate aucune occasion pour chanter les louanges du souverain de ce pays d’Afrique du Nord, un « homme d’une grande intelligence, très francophile, et d’une gentillesse qui ne se dément jamais ».

Evoquant une visite au Maroc, dans son livre «Le temps des tempêtes», paru le 24 juillet dernier, Nicolas Sarkozy est revenu sur l’accueil à lui réservé par le roi Mohammed VI, qui « avait bien fait les choses. De l’aéroport jusqu’à son palais dans la Médina, la foule était compacte peut-être sur dix à quinze rangées. Des dizaines de milliers de personnes se massaient sur notre passage ». Pour lui, le Maroc est très chanceux d’avoir un « roi de cette importance ».

« Les cavaliers de l’armée royale nous précédaient. Vivre de tels moments permettait de comprendre instantanément la profondeur et l’ancienneté de la culture marocaine (…) », se rappelait l’ancien Président français. Evoquant le domicile du roi, Nicolas Sarkozy détaillait quel « le palais était somptueux sans être clinquant. Chaque objet y respirait l’histoire, la tradition, le goût le plus raffiné, l’artisanat le plus habile. Tout était beau sans que rien ne semblât neuf ».

L’ancien Président ne s’arrête pas dans ses louanges, tellement sa kora diffuse de belles sonorités, soulignant que « le lieu est comme un paradis sur terre. Il est entouré d’un parc de quatre-vingts hectares d’orangers, de citronniers et d’oliviers (…). La neige y scintillait. Il faisait vingt-huit degrés et je la voyais ! Je prenais le petit déjeuner avec mes deux fils. J’aurais tant aimé que cette parenthèse se prolongeât », regrette l’ancien dirigeant qui ne tarit pas d’éloge à l’endroit du roi.

Si l’ancien Président français, de 2007 à 2012 a révélé que l’ex-Président « Abdelaziz Bouteflika refusait de discuter en face à face, mais plutôt côte à côte (…). Je devais toujours tourner mon visage vers lui pour le voir », il parle du roi Mohammed VI comme une personnalité « d’une grande intelligence », « une personne gentille ». qui « mêle plusieurs caractéristiques : Pouvoir et force qu’il a hérités de son père, Hassan II, et l’intelligence et l’humanité de sa génération ».

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items