L’Orchestre philharmonique de New York joue dans un cimetière

Views: 14

Alors que la vie culturelle et musicale de l’État de New York reprend doucement après plusieurs mois de pandémie, le plus ancien orchestre symphonique américain a organisé une répétition générale à laquelle il a convié morts et vivants.

Jouer entre les tombes, à défaut de jouer dans l’emblématique salle du David Geffen Hall. L’Orchestre symphonique de New York a organisé une répétition générale dans un lieu des plus atypiques : le cimetière de Green-Wood, à Brooklyn.

Comme le montrent les images de BBC News, le plus ancien orchestre symphonique américain a invité un public à assister à ce miniconcert, accompagné de quelques performances artistiques. Un moment suspendu, entre morts et vivants. “Nous ne savons pas qui nous écoute, au fond, au-delà de ceux que nous voyons devant nous”, affirme Max Zeugner, contrebassiste au sein de l’orchestre.

Video of R7ZgcljT2EE

“Il est difficile d’ignorer les noms, les dates inscrits autour de nous, ajoute le musicien, mais après cette tragédie que nous venons de traverser, nous sommes tous extrêmement conscients que notre temps ici-bas est limité.”

L’État de New York a été particulièrement touché par le Covid-19 et compte près de 53 000 morts. Pour marquer la reprise de la vie culturelle, les musiciens proposent une sortie de crise en musique, avec quelques notes d’un répertoire classique. C’est ainsi qu’ils ont eu l’idée de convier les personnes disparues, en investissant des cimetières, des cryptes ou encore des catacombes.

Tout cela, dans le cadre du programme Death of Classical. Son directeur artistique, Andrew Ousley, a souhaité résumer ces derniers mois de pandémie, de deuil et de chagrin, “mais d’une façon qui nous permet de nous tourner vers l’avenir, qui ne nous enferme pas dans le passé et le chagrin”, explique-t-il. “C’est tellement bon d’être ici, de jouer pour des gens, pour les vivants et pour les morts”, déclare-t-il, rappelant que se connecter à un public est une chose essentielle pour un artiste.

Source

Le site Internet de la BBC a été créé en novembre 1997. En quelque cinq ans, il a publié un million et demi de pages web. Basé à Londres, il possède des bureaux régionaux à Glasgow, Belfast et Cardiff, et relaie les correspondants de la BBC partout

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items