L’Irlande “protégée” par l’émigration plutôt que par les confinements ?

Views: 17

Des centaines de milliers d’habitants ont quitté le pays pour l’Angleterre dans les années 1950 et 1960. S’ils n’avaient pas émigré, ces Irlandais, aujourd’hui âgés, auraient saturé un système de santé déjà en grande difficulté, assure le journaliste David McWilliams.

“La majorité des vieux Irlandais morts du Covid-19 ont probablement rendu leur dernier souffle en Angleterre.” D’emblée, le journaliste David McWilliams résume les raisons du bilan “relativement bas” enregistré par son pays depuis le début de la pandémie. Selon lui, si le système de santé irlandais a jusqu’à présent évité la submersion, les explications sont à chercher du côté des vagues d’émigration. Et non des confinements successifs.

“L’Irlande est le pays d’Europe où la proportion de personnes âgées de plus de 65 ans est la plus faible, développe-t-il dans les colonnes de The Irish Times. Dans les années 1950, un demi-million de personnes ont quitté l’Irlande, puis 300 000 de plus au cours de la décennie suivante. Rares sont les familles en Irlande à ne pas avoir un

[…]

Source

Fondé par des protestants en 1859, aujourd’hui sous l’autorité d’un groupe de “trustees” chargé de garantir son indépendance politique et religieuse, The Irish Times s’appuie sur un important réseau de correspondants à l’étranger et des

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items