Les révélations autour des “vaccins VIP” scandalisent l’Argentine

Views: 4

Des personnalités ont été vaccinées contre le Covid-19 hors de tout protocole. Après les révélations de la presse, le ministre de la Santé a démissionné et le gouvernement a communiqué une première liste de bénéficiaires de “vaccins VIP”. Parmi les noms, figure celui du ministre de l’Économie mais aussi ceux d’un ancien président et de ses proches.

Après l’indignation suscitée au Pérou par le Vacunagate, c’est au tour de l’Argentine d’être agitée par un scandale concernant l’administration de vaccins contre le Covid-19 en dehors de tout protocole. La semaine dernière, le journaliste Horacio Verbitsky, réputé proche du parti présidentiel, a fait savoir qu’il avait bénéficié d’un passe-droit de la part du ministre de la Santé, Ginés González García, pour obtenir un vaccin.

La démission du ministre, le vendredi 19 février, n’a pas suffi à apaiser la polémique, alimentée par de nouvelles informations indiquant que de nombreuses personnalités proches du pouvoir ont profité d’un traitement de faveur. Le gouvernement d’Alberto Fernández a donc communiqué, le lundi 22 février, une liste de 70 personnes mises en cause, rapporte le quotidien national Clarín.

Parmi les noms cités, on retrouve ceux du ministre de l’Économie Martín Guzmán, de l’ancien président Eduardo Duhalde, de l’avocat général de l’État Carlos Zannini, mais aussi de journalistes, ainsi que de parlementaires et de membres de leurs familles.

“Le scandale le plus important de ces dernières années”

Le cas particulier de Carlos Zannini, enregistré en tant que “membre du personnel de santé”, concentre le feu des critiques, son rôle au sein du gouvernement étant paradoxalement de veiller à la légalité des actions de l’État. Dans le pays, profondément meurtri par la pandémie – avec un total de 2 millions de contaminations et plus de 50 000 morts – ce cas probant de corruption institutionnelle ne passe pas.

“À ce niveau, la distribution des vaccins par le ministère représente le scandale le plus important de ces dernières années”, juge un éditorialiste de Clarín. L’affaire des “vaccins VIP” pourrait grossir encore dans les prochains jours. La liste des 70 noms communiquée par le pouvoir ne correspond en effet qu’au seul registre de l’hôpital Posadas, situé dans la province de Buenos Aires.

Source

Né en 1947, “Le Clairon” est le titre le plus lu d’Argentine. Il couvre l’actualité nationale et internationale, sportive à travers le journal Olé et culturelle avec le magazine Ñ
Le titre a toujours été reconnu pour

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items