les informations de la nuit

Views: 6

Guatemala : les manifestants mettent le feu au Parlement. La colère de la rue contre le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, est montée d’un cran samedi, alors qu’un groupe de manifestants, en marge d’un rassemblement pacifique dans le centre de Guatemala City, a mis le feu au Parlement, rapporte La Hora. Une soixantaine de personnes ont dû être prises en charge par la Croix-Rouge, selon le quotidien, alors que les affrontements se poursuivaient dans la nuit entre la police et un petit groupe de protestataires. Les Guatémaltèques, durement éprouvés par la pandémie de Covid-19, sont vent debout contre le projet de budget voté cette semaine par le Parlement et approuvé par le président. Financé à plus d’un tiers par la dette, le budget favorise le secteur économique au détriment des programmes de santé et de lutte contre la pauvreté, estiment les manifestants, qui réclament le départ de M. Giammattei.

Afghanistan : Pompeo appelle à accélérer les pourparlers de paix. En visite au Qatar, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a exhorté le gouvernement afghan et les talibans à accélérer les pourparlers de paix, selon Al Jazira. Les États-Unis viennent d’annoncer le retrait de quelque 2 000 soldats supplémentaires d’Afghanistan d’ici au 15 janvier, dans le cadre de l’accord signé avec les talibans en février dernier. L’accord était conditionné aux négociations de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, mais les discussions, entamées en septembre, piétinent. Samedi, au moins huit personnes ont été tuées et 31 autres blessées par des tirs de roquettes visant le centre de Kaboul. Des responsables du gouvernement afghan ont accusé les talibans mais l’État islamique (EI) a revendiqué l’attaque.

Covid-19 : le traitement donné à Trump approuvé par les autorités. L’Agence américaine des médicaments (FDA) a approuvé samedi, en urgence, le traitement de la firme Regeneron, qui avait été testé sur Donald Trump lorsqu’il était atteint du Covid-19, écrit le New York Times. Le traitement “est un cocktail de deux puissants anticorps, qui montre des signes encourageants chez les patients qui le reçoivent au début du développement de la maladie”, précise le quotidien. Le cocktail de Regeneron est le deuxième traitement aux anticorps synthétiques à recevoir une “autorisation pour une utilisation en urgence” de la FDA. Une thérapie similaire développée par le laboratoire américain Eli Lilly avait déjà obtenu ce statut le 9 novembre. Les États-Unis ont franchi samedi la barre des 12 millions de personnes contaminées par le nouveau coronavirus, pour près de 256 000 décès.

Sélection de la rédaction



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items