Le Congo aura le vaccin contre la Covid-19 d’ici à mars

Views: 33

Lors d’une conférence de presse tenue le 6 janvier à Brazzaville, la ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, a indiqué que le pays va acquérir les premières livraisons du vaccin contre le coronavirus au cours du premier trimestre 2021.

Dans son discours sur l’état de la nation, le 23 décembre, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, annonçait avoir mis le Congo sur la voie du vaccin contre la pandémie de Covid-19, en instruisant le gouvernement à prendre toutes les dispositions y relatives. Visiblement, le travail vient d’être amorcé. « La facilité que le Congo aura au sein du consortium de l’initiative internationale Covax, pour l’accès équitable au vaccin permettra au pays de couvrir 20% de la population. Avec la mobilisation des ressources propres, la proportion sera élargie à 60% voire plus », a expliqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo, précisant que les réflexions se poursuivent pour déterminer le vaccin le mieux adéquat pour la population tenant compte de l’environnement et d’autres facteurs.

Par ailleurs, la ministre en charge de la Santé a souligné que le moment venu, ce vaccin ne sera pas administré tous azimuts. Il y a des cibles prioritaires qui seront définies, entre autres, les personnes souffrant des comorbidités, c’est-à-dire d’autres maladies dont la Covid-19 devient un facteur aggravant qui peut entraîner la mort.

Dépistage dans les écoles

Lors de sa dernière réunion, la Coordination nationale de gestion de la pandémie avait annoncé l’opération de dépistage dans les établissements scolaires et universitaires. Ainsi, la reprise des cours pour le deuxième trimestre de cette année a été repoussée au 11 janvier au lieu du 4 comme prévu.

A en croire Jacqueline Lydia Mikolo, le début de cette opération de dépistage a été fixé au 7 janvier. Ce sont les établissements ayant en leur sein des hébergements(campus ou internat) qui seront dépistés en totalité, d’abord à Brazzaville et Pointe-Noire. Pour les autres écoles, le travail se fera progressivement et par échantillon. « L’opération va aider à avoir une cartographie de propagation de la pandémie dans le pays afin de mieux y remédier », a fait savoir la ministre. Les cas positifs seront traités tel que prévu par le protocole sanitaire national de gestion de maladie.

En rappel, depuis le début de l’épidémie, la déclaration du premier cas de contamination dans le pays, le 14 mars 2020, le Congo a enregistré au total 7160 cas de coronavirus, 5866 guéris, 112 décès, 54 importés, 11 transférés à l’étranger, à la demande des représentations diplomatiques. Toutefois, la ministre a exhorté la population à ne pas céder au relâchement compte tenu de la deuxième vague qui souffle déjà sur plusieurs pays.

Rominique Makaya



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items