L’autre américanisation de la France

Views: 40

Si l’Hexagone doit s’inquiéter de l’influence des États-Unis, ce n’est pas à cause des mouvements militants ou du politiquement correct, assure ce journal américain. La France est en train de voir son débat public noyé dans l’hystérie des questions identitaires nombrilistes.

C’est désormais un refrain familier dans la vie politique française. Du président Macron et son cabinet à l’opposition d’extrême droite, des éditorialistes de la presse écrite aux experts de la télévision, “l’américanisation” est de plus en plus tenue responsable de tout un ensemble de maux sociaux qui pèsent sur le pays.

Certains y voient la raison pour laquelle tant de jeunes adoptent le point de vue des militants de Black Lives Matter et sont convaincus de l’existence d’un problème de violences policières. D’autres y voient l’explication du déclin de la qualité de la recherche universitaire, qui serait due au succès des idées fantaisistes concoctées sur les campus américains, par exemple l’intersectionnalité et le postcolonialisme. D’autres encore y voient la raison pour laquelle on ne peut plus dire ce qu’on pense, on est étouffé par les dangers de la cancel culture.

Le principal grief, c’est que les idées et les pratiques importées des États-Unis font que les Français sont devenus obsédés par les différences ethniques, religieuses et sexuelles, ce qui nuit à leur identité commune de citoyens de la République universelle.

Les guerres culturelles

Tout ce monde n’a pas tort : la vie politique française s’américanise. Cependant, le problème ce ne sont pas les théories de gauche ou les sermons critiques mais la montée d’un discours d’extrême droite, insulaire, nationaliste, porté par une presse belliqueuse. Distinctement français dans son contenu, ce discours prend une forme – des présentateurs qui se vautrent dans les doléances et font naître des débats houleux sur le déclin national, l’immigration et la religion – lancée par les États-Unis. Comme là-bas, le résultat est une dégradation du paysage politique, qui renforce l’extrême droite et attire les personnalités politiques républicaines dans l’orbite de celle-ci.

Les guerres culturelles, voilà ce que l’Amérique a vraiment donné à la France.

À la tête de l’offensive, on trouve CNews, une chaîne qu’on appelle souvent la Fox News française car elle reproduit les codes et les conventions des chaînes d’information câblées américaines. Lancée en 2017 par

[…]

Cole Stangler

Lire l’article original

Source

Avec 1 600 journalistes, 35 bureaux à l’étranger, 130 prix Pulitzer et quelque 5 millions d’abonnés au total, The New York Times est de loin le premier quotidien du pays, dans lequel on peut lire “all the news that’s fit to print”

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items