la Nord-Coréenne qui cherche la victoire aux élections britanniques

Views: 11

Réfugiée outre-Manche, Jihyun Park pourrait devenir la première Nord-Coréenne à décrocher un mandat en Occident lors des élections municipales du 6 mai prochain. Rencontre chez elle, dans la banlieue de Manchester.
 

Jihyun Park est assise dans le jardin de sa maison jumelée en briques rouges, à Bury, une banlieue de Manchester, le sourire aux lèvres et une bouteille du soda écossais Irn Bru à la main. “Mes enfants m’en ramènent de l’école, c’est très orange”, dit-elle en riant. À 52 ans, Mme Park a fait la une des journaux mi-mars lorsqu’elle a été désignée candidate du Parti conservateur pour le siège disputé de sa circonscription en vue des élections municipales du 6 mai. Elle pourrait entrer dans l’histoire en devenant la première réfugiée nord-coréenne à décrocher un mandat électoral au Royaume-Uni et probablement en Occident, selon plusieurs sources.

Il ne plane aucun doute sur ses allégeances. Au-dessus de sa porte flotte un drapeau anglais, trouvé sur eBay. Son mari, Kwang Hyun-joo, 62 ans, bricole dans la cabane du jardin. Pourquoi les conservateurs ? “Je ne pourrais jamais soutenir un parti socialiste comme le Labour, explique-t-elle. J’ai vécu dans un pays socialiste. Ils veulent vous contrôler et confisquer vos libertés. Les conservateurs défendent la liberté et la famille. Les deux choses auxquelles je crois le plus. Il y a tellement de gens de Bury qui m’ont aidée. Maintenant, je veux faire ce que je peux pour les aider en retour.”

Elle a un plan pour lutter contre les déchets jetés sur la voie publique. Elle veut également aider les familles dont la santé mentale s’est dégradée à cause du confinement.

Park s’est échappée de Corée du Nord en passant la frontière chinoise et a obtenu l’asile au Royaume-Uni il y a treize ans ainsi qu’un logement social à Bury, où elle vit avec son mari et ses deux enfants. L’aîné, Chol, a 21 ans et fait des études de comptabilité à Londres. “Quand je suis arrivée ici, je ne parlais pas anglais, raconte Park. Mais tout le monde nous a aidés. La municipalité. Les

[…]

David Collins

Lire l’article original

Source

Fondé en 1822, il a fusionné avec The Times en 1967. L’enfant chéri de Rupert Murdoch est aujourd’hui l’un des meilleurs journaux de qualité du dimanche, en tout cas le plus lu.
Comme les éditions dominicales des

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items