La France face à une vague de révélations sur le viol, l’inceste et la pédophilie

Views: 9

Ces dernières semaines, les accusations d’abus sexuels se sont multipliées en France contre des personnalités influentes du monde de la culture et des médias, relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Et cette fois, “quelque chose a changé” dans la réaction qu’elles provoquent par rapport à l’époque de l’affaire DSK.

“Les gros titres sur l’inceste, la pédophilie et les viols dominent le quotidien des Français, commente la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il ne se passe pas un jour sans une nouvelle plainte, un nouveau scandale, de nouvelles indignations.” Le journal allemand cite les accusations de viols sur mineurs visant l’artiste plasticien Claude Lévêque, révélées au mois de janvier, mais aussi l’affaire impliquant l’acteur Richard Berry, accusé d’inceste par sa fille aînée, Coline Berry-Rojtman, et, plus récemment encore, la plainte déposée par l’autrice Florence Porcel contre Patrick Poivre d’Arvor, ancien présentateur de TF1 qu’elle accuse de viol.

C’est dans le roman Pandorini que Mme Porcel raconte l’histoire : un ouvrage “publié le même jour que La Familia Grande de Camille Kouchner”, note le journal, dans lequel le politologue Olivier Duhamel est accusé d’inceste et qui s’est vendu “à plus de 300 000 exemplaires”.

Jusqu’en 2008, rappelle la FAZ, celui qu’on surnomme PPDA officiait quotidiennement au 20 heures de la chaîne française et animait par ailleurs deux émissions littéraires. “La France est au courant de ses histoires et de ses liaisons”, écrit le journal, rappelant par exemple que le présentateur a reconnu – dans son livre Confessions – avoir eu un enfant avec Claire Chazal, “la présentatrice la plus célèbre” du pays.

La star du journalisme a fait participer le public à toutes ses tragédies. Il a survécu à une interview truquée avec Fidel Castro. Et à plusieurs affaires de plagiat. Dans un roman, il a recyclé les lettres d’une amante.”

Personne n’est vraiment surpris

Le présentateur “a toujours eu le soutien de la presse”, souligne sans ambages le quotidien de Francfort. Il est souvent décrit comme un “homme à femmes” sur les légendes des photos le montrant bien entouré au festival de Cannes ou dans sa loge VIP de Roland Garros.

Et lorsque Florence Porcel a publié Pandorini, il s’est passé quelque chose de comparable à l’affaire Dominique Strauss-Kahn : “aucun ‘initié’ n’est vraiment surpris”, remarque la FAZ, qui précise au sujet de PPDA : “Les jeunes journalistes étaient averties qu’il ne fallait pas monter avec lui dans l’ascenseur”.

Pourtant, note le titre, “quelque chose a changé depuis Strauss-Kahn” : cette fois, “personne ne se précipite pour voler au secours de PPDA”. De son côté, le journaliste nie farouchement les accusations à son encontre et affirme avoir conservé des écrits de Florence Porcel qui peuvent étayer sa version.

Source

Fondée en 1949 et menée par une équipe de cinq directeurs, la FAZ, grand quotidien conservateur et libéral, est un outil de référence dans les milieux d’affaires et intellectuels allemands. Plus de 300 rédacteurs et 40 correspondants à l’

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items