la diaspora nigériane en Afrique du Sud dit non

Views: 17


Des ressortissants nigérians vivant en Afrique du Sud ont battu le macadam, ce mercredi, pour exprimer leur indignation face à la répression sanglante essuyée par les manifestants, mardi, à Lagos.

La tragédie, qui s’est déroulée mardi, dans la capitale économique du Nigeria, a suscité des vagues d’indignation dans le monde entier. Les Nigérians vivant en Afrique du Sud ont apporté leur soutien à leurs jeunes compatriotes qui protestent contre les violences policières, et ont condamné, de toutes leur énergie, l’action des forces de l’ordre, qui ont ouvert le feu sur plus de 1 000 manifestants, faisant des morts et des blessés graves.

Ils étaient donc des centaines à être sortis pour marcher, ce jour, en Afrique du Sud. « Nous sommes ici en tant que Nigérians pour dire non à la mauvaise gouvernance. Notre pays est en plein désarroi. Ils ont éteint les lumières pour tuer de jeunes Nigérians qui protestaient. Ils disent que nos jeunes sont paresseux, mais regardez-nous », s’est indigné Oedengbe Bright, premier responsable d’une association des Nigérians vivant au Cap.

« Ce qui me rendra heureux, c’est que l’on mette fin à ces brigades spéciales, que l’on cesse de tuer des jeunes Nigérians, que l’on cesse de gaspiller le gagne-pain des citoyens nigérians, que Buhari s’en aille, qu’ils dédommagent les victimes et qu’ils arrêtent de tuer nos héros », fulmine un autre manifestant.

Pendant que les condamnations internationales fusent de toutes parts, du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à Joe Biden, en passant par le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, et celui de la diplomatie britannique, Dominic Raab, le Président Buhari s’est longtemps muré dans le silence le plus total, comme si de rien n’était. Mais dans la soirée du mercredi, il a fini par sortir de son mutisme pour promettre justice aux victimes de la répression.

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items