la Côte d’Ivoire, l’autre vivier d’électeurs

Views: 11


Après une campagne électorale globalement apaisée, le grand jour est enfin arrivé pour les candidats aux élections présidentielles et législatives du Burkina-Faso. Aujourd’hui, 6,5 millions de leurs compatriotes se rendront aux urnes afin d’exprimer leur suffrage. Et pour la première fois, les burkinabè de l’étranger seront pis en compte.

Ces derniers jours, les candidats aux élections présidentielles et législatives avaient intensifiés leurs efforts de campagne dans l’optique de séduire les électeurs. Dans le lot, le Président sortant Roch Kaboré et Zéphirin Diabré, leader de l’opposition, s’étaient tout particulièrement distingués. Leurs slogans respectifs, à savoir « En mouvement pour Roch 2020 » et « Ensemble, sauvons le Faso avec Diabré » étaient visibles à Ouagadougou, capitale du pays.

Quand la campagne s’exportait

Mais ce qui singularise cette élection, c’est bien le fait que les candidats aient aussi choisi de battre campagne en Côte d’Ivoire. Ces derniers ont toutefois eu la délicatesse de tenir compte de la situation plutôt tendue au pays de Ouattara. Ainsi, la campagne a été marquée par une certaine discrétion. D’ailleurs, seuls des lieux tels que les mairies, les écoles, la place In’chala et le palais de la culture, ont été mis à contribution dans l’optique de cette campagne. En outre, hormis Gilbert Noël Ouedraogo, aucun candidat n’a foulé le sol ivoirien. Ces derniers ont préféré y envoyer des représentants.

Quoiqu’il en soit, le vote des burkinabés expatriés est une première comme l’a fait remarquer Bado Michel, président de la commission électorale nationale indépendante du consulat du Burkina à Abidjan : « Pour une première fois, les Burkinabè de l’extérieur participent au choix du Président du Faso, c’est un vote historique, c’est tout un honneur pour nous ». Précisons que d’après la constitution du Faso, la présence d’un minimum de 500 ressortissants inscrits au consulat ou à l’ambassade, confère à ces derniers, le droit de vote. En conséquence, Outre le consulat d’Abidjan, ceux de Bouaké et de Soubré accueilleront aussi des votants.

La majorité absolue est le Graal visé par les 13 candidats à cette élection. Au cas où aucun d’eux ne parviendrait à l’obtenir, un second tour sera organisé.

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items