Jean-Marc Kabund accuse François Beya de tenir au Rwanda « des propos qui expose » la RDC

Views: 5

– Publicité-

Le Président ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti politique au pouvoir, Jean-Marc Kabund ne digère pas des propos tenus au Rwanda par le conseiller spécial du Président de la République Félix Tshisekedi en matière de sécurité. Dans une réunion des chefs des renseignements de la RDC et du Rwanda le samedi 13 février, François Beya a déclaré que la délégation congolaise s’est rendue à Kigali pour “défier le monde entier qui ne veut pas” que les deux pays travaillent ensemble. Des propos que Jean-Marc Kabund qualifie de “grave” et annonce que l’UDPS les “rejette avec force”.

“L’UDPS considère les propos de (conseiller spécial, ndlr) BEYA au Rwanda de grave et les rejette avec force. Ces propos qui exposent le pays ne reflètent pas la vision du Chef de l’Etat qui prône le multilatéralisme comme mode de règlement des conflits mondiaux et demande à ce dernier de s’assumer”, a tweeté ce mardi 23 février Jean-Marc Kabund.

Les patrons de la sécurité de la République Démocratique du Congo (RDC) et du Rwanda étaient en réunion bilatérale à Kigali, capitale du Rwanda, entre samedi 13 et dimanche 14 février. Leur rencontre, qui s’est tenue sous la houlette des Présidents congolais et rwandais, a porté sur la situation sécuritaire qui touche les deux pays à partir de l’Est de la RDC.

La délégation congolaise était conduite par François Beya, le Conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité, tandis que la partie rwandaise du Chef d’état-major de la Défense, le Général Jean-Bosco Kazura.

“Nous sommes mandatés pour nous rencontrer régulièrement, discuter et trouver des moyens pour faire tout ce qui est nécessaire afin que nos pays travaillent ensemble et se développent ensemble. Et lorsque les gens collaborent et travaillent ensemble, il n’y a rien d’impossible à réaliser”, a déclaré le responsable du renseignement rwandais, Jean-Bosco Kazura.

Pour le Conseiller spécial du Président Tshisekedi en matière de sécurité, cette réunion avec le Rwanda est un défi lancé aux occidentaux qui ne “veulent pas” que les deux pays travaillent ensemble. Une occasion, selon lui, pour prouver au monde que la RDC et le Rwanda sont “un” et refusent d’être en conflit.

“Nous sommes venus ici pour défier le monde entier, en particulier le monde occidental, qui ne veut pas que nous parlions et travaillions ensemble. Nous sommes ici pour leur dire que nous sommes un et que nous ne voulons jamais de conflit entre nous”, avait indiqué François Beya.

Stéphie MUKINZI

– Advertisement –

– Advertisement –

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items