Il était une fois Naples et Maradona

Views: 27

Pendant sept longues années, de 1984 à 1991, le footballeur argentin a officié sous les couleurs du Napoli, en offrant au club ses deux premiers (et seuls) titres de champion d’Italie. Pendant cette période, un rapport fusionnel s’est créé entre la ville et le champion. Une relation aussi intense qu’étouffante.

Il a été tellement de choses à la fois. Ici, dans cette ville qui l’a fait roi et puis martyr. Dans cet endroit, unique au monde, où l’on touche le ciel du bout des doigts pour sombrer aussitôt dans la déprime. Naples, c’est la ville qui a mis un de ses cheveux sous verre dans la vitrine d’un bar, mais qui a aussi étendu sur ses épaules une chape de vénération malsaine. C’est la ville qui l’a obligé à vivre la nuit, celle qui l’a traité comme un dieu, mais jamais comme une star, le vénérant davantage que ses 52 saints patrons réunis. Pour Naples, Maradona, c’était Diego, tout simplement.

Diego, un nom qui a été donné à 527 petits garçons nés dans la ville durant ces sept années entrées dans la légende. Sur cette période, 12 enfants ont été aussi nommés Diego Armando et un Diego Armando Maradona. Il travaille comme pizzaïolo dans une commune au pied du Vésuve. Parfois, il y a encore des journalistes étrangers qui viennent le voir.

[…]

Angelo Carotenuto

Lire l’article original

Source

Né en 1976, le titre se veut le journal de l’élite intellectuelle du pays. Orienté à gauche, avec une sympathie affichée pour le Parti démocrate, c’est un des quotidiens les plus vendus en Italie.
Le quotidien La Repubblica est 

[…]

Lire la suite



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items