Double crash d’hélicoptères : les FARDC annoncent une commission d’enquête plurisectorielle

Views: 29

– Publicité-

Les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) annoncent, dans un communiqué, la mise en place d’une commission d’enquête plurisectorielle pour clarifier les circonstances du double crash de ses deux hélicoptères en mission sur l’axe Bunia-Kisangani en l’intervalle de deux jours. Le bilan global de ces accidents fait état de 7 morts et d’un blessé, “immédiatement pris en charge pour des soins médicaux à Kisangani”, apprend-on de ce communiqué.

“En vue d’élucider les circonstances qui entourent ce double crash et d’en dégager les responsabilités, une commission d’enquête plurisectorielle mise sur pied en exécution des instructions du Chef de l’État et Commandant suprême des FARDC, va se rendre sans délai sur le théâtre du crash”, annonce l’armée.

Le Commandant du service de communication et d’information des Forces Armées, le Général Major Léon Richard Kasonga annonce également que “pendant ce temps, les corps des illustres et vaillants combattant des FARDC morts en plein exercice de leur mission, déjà regroupés à Kisangani, seront bientôt acheminés à Kinshasa pour des obsèques dignes selon les us et coutumes militaires”.

Le premier hélicoptère, immatriculé BELL 205 9 T HB 3 qui avait à son bord trois membres, a connu un crash le 28 décembre 2020 dans le village Bekeni Kondolole, situé au PK 174. Le deuxième hélicoptère, immatriculé BELL 205 9 T HB 8, parti en mission d’évacuation sanitaire au secours du premier, est lui aussi tombé le 30 décembre 2020 dans une concession forestière située dans le village de Babakolo, à 59 Km de Kisangani. Ce deuxième hélicoptère transportait 4 militaires dont deux membres d’équipage et un mécanicien.

La rédaction de Politico.cd a interrogé une source militaire qui parle des conditions météorologiques à la base du crash. “Le premier hélicoptère a connu une panne technique. Le deuxième est allé récupérer les rescapés du premier. Ils ont décollé aux environs de 19 heures et c’est sur le chemin de retour que les infortunés ont dû faire face aux orages, bref, au mauvais temps. C’était à 57 kilomètres avant d’atteindre Kisangani que ce deuxième crash est survenu”, a relaté un des membres du corps des forces aériennes des FARDC.

Stéphie MUKINZI

– Advertisement –

– Advertisement –

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items