Denise Nyakeru lance le concept « Congo au Féminin » pour valoriser les mérites des femmes congolaises oubliées

Views: 16

– Publicité-

Valoriser, reconnaître et découvrir sont les maîtres mots qui ont caractérisé, jeudi 29 octobre 2020, le lancement officiel des activités du concept « Congo Au Féminin » porté par la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi.

« Valorisation, reconnaissance et découverte. Je vous prie de retenir ces trois mots. Je voudrais ici, à travers ce projet, valoriser toutes les femmes. Ces femmes qui ont parfois été oubliées mais qui ont fait des grandes choses pour notre pays », révèle la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi lors de cette activité tenue au Kempinsky Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.

Ainsi donc « Congo Au Féminin » entend raconter l’histoire de ces femmes fortes, faire entendre leurs voix et leur accorder le mérite de leurs efforts.

« Congo Au Féminin » ira à leur rencontre, recueillera leur témoignage, donnera, à ces femmes oubliées, une plateforme d’expression et même améliorera leurs conditions de vie comme celle de leur famille, telle est la méthodologie de l’épouse du Chef de l’ État.

Catherine Nzuzi Wa Mbombo et Micheline Sasa sont deux femmes qui entrent dans ce registre et ont été visitées par la Première Dame.

D’abord, Catherine Nzuzi Wa Mbombo, qui est une figure politique importante et influente qu’a connue le Congo et, ensuite, Micheline Sasa qui, elle, a été la première femme parachutiste, colonel du Zaïre et d’Afrique, actuellement -Secrétaire général aux Anciens combattants.

Pour les 60 ans d’indépendance de la RDC, la première speakerine à Télé Zaïre, Maman Angebi et Maman Mobutu, épouse du président Mobutu, de son vivant, seront honorées par Denise Nyakeru Tshisekedi.

Pour leurs loyaux services rendus à la nation, des médailles « Congo Au Féminin » leur seront remises.

« Congo Au Féminin » cadre avec la vision « Plus Fortes » de la Première Dame axée principalement sur la mise en valeur de la femme congolaise.

– Advertisement –

« Je voudrais que vous puissiez m’aider à le faire. Seule, je ne pourrais pas. J’ai besoin de tout le monde, des témoignages de chacun parce que je tiens à le faire mais pas seule. Je l’ai toujours dit et le répéterai toujours : ensemble, nous serons un Congo Plus Fort », a conclu la Présidente la FDNT, face à ce que réserve le poids des découvertes à effectuer sur ces femmes.

Hervé Pedro

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items