CUK-Dr Bodi Mabiala: « Notre morgue a une capacité de 16 corps. Mais, j’ai une liste de 71 corps »

Views: 8

– Publicité-

Le médecin directeur adjoint des Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK), Dr Bodi Mabiala, déplore l’abandon de 71 corps sans vie à la morgue.

« Nous sommes en train de vivre un phénomène inhabituel dans notre hôpital, celui d’abandon de corps par les membres de familles. Notre morgue a une capacité réduite de 16 corps. Mais, j’ai une liste de 71 corps »,  a révélé, sur TOP CONGO FM,  le médecin directeur adjoint des Cliniques universitaires de Kinshasa, jeudi 19 novembre 2020.

Dr Bodi Mabiala a affirmé que  » beaucoup de membres de familles ont laissé les corps de leurs frères, soeurs, parents, au-delà de 6 mois ».

« Le corps le plus anciens a été déposé depuis le 29 novembre 2019. L’hôpital est obligé de s’organiser pour enterrer lui-même ces corps. Un travail qui revient à la division urbaine. Nous sommes bien obligés de nous organiser pour enterrer ces corps. Mais, en principe ce n’est pas l’hôpital qui doit enterrer, c’est la division urbaine. Mais, puisque la morgue est pleine, on ne sait pas attendre la programmation. Nous sommes obligés de nous organiser pour donner les moyens à la division urbaine pour enterrer ces corps », a précisé le médecin directeur adjoint des Cliniques universitaires de Kinshasa sur Top Congo FM.

Il a fait remarquer que les CUK sont déjà à la phase de la fabrication des cercueils.

« Il faut qu’on les enterre dignement parce que ce sont des Congolais. Quand on aura fini de fabriquer les cercueils, on va les amener à la morgue centrale pour la mise en bière suivi de l’enterrement », a-t-il relevé.

Dr Bodi Mabiala a rappelé que « tout cela demande des moyens ».

 » Or, l’hôpital n’a ni frais de fonctionnement, ni subsides. Ce sont les petites recettes que les gens versent à l’hôpital qui nous permettent d’arranger l’hôpital. La plupart de ces personnes nous laissent de fausses adresses. Quand on organise nos enquêtes, nos services nous renseignent que ces adresses sont fausses. Parfois, les adresses sont vraies et les membres de familles nient complètement ces corps. Parfois même, quand nous leur demandons de venir les prendre gratuitement, ils ne viennent pas », a déploré Dr Bodi Mabiala.

D’où, son appel à la sensibilisation de la population :

– Advertisement –

« C’est un manque de responsabilité pour les familles. Les temps sont durs certes, mais je ne vois pas comment on peut laisser des mois et des mois le corps de son parent à la morgue ».

Thierry Mfundu

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items