Congo – Lutte contre le Covid-19 : Clément Mouamba recevant une valise d’argent, une image pitoyable | Ici Brazza

Views: 119

Clément Mouamba

Lutte contre le Covid-19 : Clément Mouamba recevant une valise d’argent, une image pitoyable

En témoigne, cette photo où l’on voit le premier ministre Clément Mouamba recevant une valise d’argent, destinée à la lutte contre le Covid-19. Décryptage.

Sur les réseaux sociaux, la photo est diversement commentée. Si les uns ne retiennent que le geste du donateur, les autres en revanche n’apprécient pas celui du premier ministre Clément Mouamba, recevant une valise contenant la modique somme de 50 millions de FCFA, de la part d’Hussen Algazi représentant Mr Awad Mohamed. Ces espèces sont destinées au Fond de Solidarité nationale. « Mr Hussen Algazi a affirmé que Mr Awad sera toujours présent pour soutenir le Président de la République et le gouvernement dans la lutte contre cette pandémie », peut-on lire sur le compte Twitter de la Primature.

Mais plus que le geste, c’est la forme qui soulève quelques questions. Comment quelqu’un peut-il se promener avec autant d’argent liquide ? Cet argent était-il confiné chez lui ou retiré dans une banque ? Pourquoi ne pas avoir effectué un virement sur le compte de ce Fond de solidarité nationale ? Ces questions dénotent un amateurisme patent de l’Exécutif congolais. 

Sans dout Clément Mouamba évoquera Albert Camus, pour qui « les moyens justifient la fin ». En effet, sans une fin capable de se poser en elle-même, « ce qui rend une fin bonne c’est le chemin parcouru pour l’atteindre, sans renier l’idéal qu’elle incarne ». Mais ces moyens s’écartent de la morale ; ils alimentent plus la rivière de la corruption qui caractérise le Congo qu’ils ne servent la fin, pourtant noble, de lutte contre le Covid-19. Non, ces moyens ne sont pas dignes de celui qui les emprunte, au vu de ses fonctions. Clément Mouamba aurait dû exiger un chèque. A défaut, il ne fallait pas montrer cette image : elle ne participe pas d’une communication politique, mais d’une effervescence du vide. Cette photo relève d’une idiotie sans limites.

Claire, cette image fait l’économie du discours. Elle révèle une opposition indéniable entre la fonction et le geste ; une opposition clair/sombre. Ici, l’exemplarité a clairement foutu le camp. Outre le fait qu’elle véhicule une idée simple, cette image ne laisse pas le spectateur sur des questions. « Cette image traduit parfaitement la faillite des institutions et la nature patrimoniale de l’Etat congolais. Comme au temps des seigneurs au moyen âge, l’argent – mieux la dîme – est remis directement au seigneur. Pas besoin de Trésor public, personne ne saura jamais combien il y a dans cette caisse. Quant à l’affectation des sommes, elle dépendra du bon vouloir du seigneur et du Roi pour éviter le courroux de celui ci. 60 ans après les indépendances, voilà ce qu’ils ont fait du Congo. Pauvre pays ! », s’exclame un Congolais de l’étranger.

Avec Entrecongolais


Ici Brazza

Ici Brazza




L’actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m’empêcher de la partager avec vous.





Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items