Congo : la mairie de Makélékélé manque presque de tout

Views: 51

Manque de siège communal, mauvaises conditions de travail, insuffisance de l’éclairage public, problèmes d’eau et d’électricité, des routes impraticables, telles sont, entre autres difficultés, auxquelles les habitants du premier arrondissement de Brazzaville sont confrontés.

L’administrateur-maire de Makélékélé, Edgard Bassoukissa, a présenté le 3 septembre au maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, ce tableau peu reluisant. Selon lui, le premier arrondissement est sinistré depuis plus de quatre années, après la destruction de son siège par un incendie criminel. Ce qui met à mal la gestion administrative. « Nous manquons presque de tout. Le personnel travaille dans des conditions peu commodes et est exposé aux intempéries de tout genre. Certains agents travaillent dans la cour à ciel ouvert alors que la saison des pluies s’annonce avec serrure », a décrit Edgard Bassoukissa.

La mairie de Makélékélé manque également d’outils informatiques, de photocopieuses et d’autres accessoires. C’est ainsi que les agents sont obligés d’aller saisir des notes administratives à l’extérieur, bravant parfois le secret professionnel car il n’est pas impossible qu’une correspondance écrite à 12h00, se retrouve sur la toile à 12 h 15, a dit le maire de Makélékélé. « L’informatisation du service d’état-civil s’impose afin de mettre fin à sa profanation. La mairie de Makélékélé ressemble à une hirondelle qui n’a pas de nid pour son repos. Cela s’illustre aisément à travers cette rencontre qui se déroule à l’hôpital de Makélékélé. Face à cette situation, nous sollicitons très respectueusement votre implication personnelle afin que des solutions idoines soient trouvées », a-t-il renchéri. 

Des doléances prises en compte par le président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, qui entend les examiner en fonction des moyens disponibles. Profitant de cette rencontre de prise de contact, il a dévoilé les axes prioritaires du programme d’activités de son institution pour les deux prochaines années. Se focalisant sur la bonne gouvernance de la commune, ce programme prévoit, entre autres, les travaux d’assainissement, de reprofilage des rues en terre, le pavage des rues, le curage des caniveaux et collecteurs naturels, l’éclairage public ainsi que l’amélioration des transports en commun.

Des actes de sabotage à Moukondzi-Ngouaka

« Dans ce programme, Makélékélé est bel et bien pris en compte. Il y aura le reprofilage de quelques rues en terre pour que les habitants puissent aller d’un quartier à un autre sans détours. Il y aura aussi le bouchage des nids de poule sur l’avenue Simon Kimbangu, ainsi que l’aménagement des marchés domaniaux », a annoncé Dieudonné Bantsimba, dénonçant l’attitude de certains vendeurs qui occupent une rue programmée pour le pavage au quartier Moukondzi-Ngouaka, ralentissant ainsi le début des travaux.

Après Makélékélé, le président du conseil départemental et municipal de Brazzaville s’est rendu à Moungali, dans le quatrième arrondissement où il a été reçu par l’administrateur-maire, Bernard Batantou. Ici, Dieudonné Bantsimba a annoncé la réhabilitation en cours des voiries urbaines au Plateau des 15 ans et de la rue Itoumbi, annonçant au passage la réfection de la rue Moukoukoulou et de l’avenue Terre jaune. A cela, s’ajoutent le reprofilage de quelques voies en terre et le curage de Madoukou.

Pour la réussite de ce programme, le maire de Brazzaville a sollicité la participation active de tous à travers des suggestions et des actions positives encadrées par les mairies d’arrondissement. « Tout cela passe par une bonne collaboration et un cadre permanent de concertation entre le sommet et la base, à travers une bonne application des lois et règlements de la République ainsi que des délibérations prises au niveau du conseil », a-t-il déclaré.

Partout où il est passé, le maire a insisté sur la lutte contre les antivaleurs dans les services municipaux. Il a, par exemple, dénoncé le détournement des taxes, la multiplication des quittances et la délivrance des faux documents d’état-civil.

Parfait Wilfried Douniama



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items