Claudel Lubaya sollicite l’implication urgente du Gouvernement sur la situation préoccupante au Kasaï Central

Views: 14

– Publicité-

Le Député National Claudel Lubaya invite le Gouvernement national à se pencher d’urgence sur la situation qu’il juge préoccupante au Kasaï Central. Dans une de ses sorties médiatiques ce lundi 04 janvier, il indique avoir constaté ce qu’il qualifie d’insécurité endémique qui sévit dans cette province.

« A l’aube de l’année 2021, j’invite instamment le Gouvernement de la République à se pencher de toute urgence et sans atermoiements, sur la situation combien préoccupante du Kasaï Central, province réputée fragile et où au-delà du vide juridique qui y perdure, de la confusion des rôles au sommet et en l’absence de l’autorité de l’État, s’installe durablement une insécurité endémique qui a fini par plonger la population dans une angoisse éprouvante ».

– Publicité-

D’après cet élu de Kananga, « il ne se passe pas une nuit et même une journée sans que des paisibles ménages, du reste démunis, soient victimes d’attaques criminelles ».

En outre, le Président national de l’Union Démocratique Africaine Originelle, (UDA Originelle) rappelle au Gouvernement que les événements tragiques récemment vécus dans cette province entre 2016 et 2018 exigent de la part de tous et du Gouvernement en particulier de la prudence dans l’agir et surtout, un sens élevé de responsabilité dans la prise de décisions.

Il est formel : « les recettes minimalistes et fondamentalement complaisantes expérimentées à ce jour ont démontré leurs limites. Le problème reste entier. Nos populations souffrent et la situation va de mal en pis ».

Claudel Lubaya appelle à la résolution, mieux au réglement responsable de la crise de pouvoir au Kasaï Central, pour sortir du cycle de l’insouciance apparente qui, dit-il, “fait mal à nos concitoyens et qui, en définitive, n’augure rien de bon pour l’avenir.”

En dehors de l’insécurité grandissante qui prévaut depuis quelques mois dans cette province vient s’ajouter la crise politique qui s’est installée au Gouvernement provincial depuis le mois de juin, suite à la déchéance du Gouverneur Martin Kabuya par les députés provinciaux. Aussi, le Vice-Gouverneur Ambroise Kamukunyi qui assumait l’intérim est décédé et c’est le ministre provincial de l’intérieur qui gère la province.

Carmel NDEO

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items