Budget : épuisements des crédits au titre des missions de service

Views: 20

– Publicité-

Le VPM, ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo, porte à la connaissance de tous les gestionnaires l’épuisement des crédits au titre des missions de service.

« Cela étant, les dépenses de cette nature ne sont plus engagées jusqu’à la fin de l’année, sauf pour les cas de souveraineté, et de négociation financière avec intérêt certain en faveur de l’État », dit-il dans sa lettre du 20 novembre 2020 adressée aux gestionnaires des crédits.

– Publicité-

Plusieurs institutions publiques ont consommé les fonds publics en dépassement de leurs crédits annuels votés au cours de l’année 2019-2020.

La présidence de la République a consommé 294 745 394 604 FC (176,599 millions USD) durant les douze mois de l’année 2019 contre des prévisions linéaires de 134 707 131 513 FC (80,77 millions USD), soit un taux d’exécution de 218,59% ou un dépassement budgétaire de l’ordre de 118,59%.

La Primature, de son côté, a consommé en 2019 un montant de 62 427 584 919 FC contre des prévisions linéaires de 46 811 339 050 FC.

L’Assemblée nationale a consommé 198 593 787 143 FC contre des prévisions annuelles plafonnées à 46 811 339 050 FC, soit un taux de dépassement budgétaire de 33,35%.

Le ministère de la Défense a consommé 615 020 150 113 FC contre des prévisions annuelles de 581 999 349 762 FC, soit un taux de dépassement de 5,67%.

Le Secrétariat général du gouvernement a consommé 86 915 925 034 contre des prévisions annuelles arrêtées à 76 829 773 806 FC, soit un taux de dépassement de 13,12%.

Le ministère des Affaires étrangères a consommé 75 748 235 687 FC contre des prévisions budgétaires annuelles de 50655 998 936 FC, soit un taux de dépassement budgétaire de 49,53%.

Le ministère des Finances a consommé 1 480 172 358 150 FC contre des prévisions de 1 381 585 034 823 FC, soit un taux de dépassement budgétaire de 7,16%.

Le ministère de l’Urbanisme et Habitat a consommé 91 411 266 988 FC contre des prévisions de 21 797 9017 219 FC, soit un taux de dépassement de 19,37%.

Le ministère de la Communication et Médias a consommé 46 056 422 974 FC contre des prévisions annuelles de 43 916 640 701 FC, soit un taux de dépassement de 4,87%.

Le ministère de Sports et Loisirs a consommé 74 534 330 645 FC contre des prévisions linéaires de 42 918 407 087 FC, soit un taux de dépassement de 73,66%.

Expliquant aux députés nationaux les causes de ces dépassements budgétaires, le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a déclaré que le budget 2019 a été exécuté en équilibre en recettes et en dépenses mais il a été fustigé un certain nombre de dépenses importantes qui ont causé les dépassements budgétaires.

« Le budget 2019 a été exécuté en équilibre aussi bien qu’en recettes et dépenses. Il a été fustigé un dépassement important dans l’exécution du budget 2019. Lié notamment, à un certain nombre de projets qui ont été exécutés alors que non budgétisés, ou budgétisés mais exécutés à un niveau extrêmement élevé », a dit le ministre des Finances.

Et d’ajouter

 » Une loi est opposable à tout le monde. Il faut respecter le niveau de crédit budgétaire imparti en dépenses, mais aussi respecter le niveau des assignations des recettes imparties au niveau des régies financières ».

Thierry Mfundu

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items