Brazzaville : Des électeurs qui se sentent largement abandonnés

Views: 74

Au quartier Sadelmi, sur les montagnes de Mfilou-Ngamaba, les habitants se demandent à quoi servent les élus. Ils accusent députés, sénateurs et autres conseillers municipaux de ne rien faire pour améliorer leurs conditions de vie.

Concernant le transport, par exemple, taxis et minibus n’y arrivent pas ces derniers temps, faute de routes carrossables. L’unique voie d’entrée et de sortie débouchant à Moukondo (Moungali) s’est dégradée. Les habitants se bousculent pour monter à bord des 4×4 surchargés qui assurent occasionnellement le transport. 

Entassés, hommes, femmes et enfants encaissent les secousses qui rendent le trajet pénible et la contamination à la COVID-19 inévitable. Quand il n’y a pas de véhicule disponible ou lorsque la route est impraticable après une forte pluie, les gens doivent marcher sur une longue distance. «Les problèmes de notre quartier n’ont jamais été pris à bras-le-corps. Les élus ne font pas leur travail», se lamente un habitant sur une chaîne de télévision privée.



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items