« Bientôt le Numérique sera enseigné dans à tous les niveaux du primaire et secondaire en RDC » (Dominique Migisha, Conseiller Numérique)

Views: 10

– Publicité-

Dans une interview exclusive accordée à Politico.cd ce jeudi 15 octobre 2020, le Conseiller Spécial du Chef de l’État en charge du Numérique, Dominique Migisha a spécifié les démarches qui sont les leurs avec le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), d’adjoindre les connaissances théoriques et pratiques à toutes les écoles de la RDC et ce, jusqu’à l’horizon 2025.

« Il faut peut-être rapidement revenir sur la genèse. C’est bien évidemment la volonté du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi de faire du numérique un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et progrès sociale. C’est toute cette vision qui a été traduite dans le Plan National du Numérique horizon 2025 », rappelle le Conseil du Président de la République en matière du Numérique.

– Publicité-

Et d’indiquer : « Dans ce plan, il y a 68 projets prioritaires, dont on considère, qui devront être initiés ou terminés durant la période 2020-2025. Et parmi ces projets, il y en a 1 qui dit ceci, ce qu’il faut précisément faire en sorte que le Numérique puisse être enseigné dès le primaire et le secondaire, et bien évidemment au niveau du supérieur. C’est sur le pilier contenu, lié à la formation, l’apprentissage et la connaissance du secteur parce qu’il est important que dès le plus jeune âge les congolais et les congolaises puissent se familiariser avec ces outils numériques (avec cette matière) pour pouvoir demain être à même de pouvoir rivaliser avec d’autres pays notamment en termes de création et d’innovation ».

Et donc, c’est en ce sens que, affirme Dominique Migisha, dans le cadre de la mise en œuvre de cet objectif, de ce projet prioritaire, que je me suis donc approché du Ministère d’EPST pour introduire un professeur Banza […] qui a eu, précise-t-il, à travailler sur tout un programme pour chacune de 6 écoles primaires et chacune de 6 années secondaires.

« On a eu l’occasion de présenter ce travail au ministre. Le travail avait déjà commencé à être également présenté au niveau des services de de validation des programmes, au niveau du secrétariat général à l’EPST », indique-t-il.

Et de signaler que « le Ministre s’est engagé à accélérer le processus et à trouver des voies et moyens de faire en sorte, effectivement, que ce programme puisse être adapté et formellement inscrit dans le programme du primaire et du secondaire dès cette année ou au plus tard, l’année prochaine ».

Afin de lever tout équivoque, Dominique Migisha précise qu’il s’agit ici d’une approche avant tout théorique tout en reconnaissant que le numérique et l’informatique sont des matières qui requièrent la pratique et ce, avec des terminaux, des outils numériques, aujourd’hui, à notre portée.

« Sur ce volet là, le travail est en cours. L’objectif c’est de doter, à l’horizon 2025, chaque école de la République, il y en a à peu près 70.000, d’une classe avec des équipements informatiques », explique-t-il.

Et d’évoquer :

« Comme l’a dit le Chef de l’État : l’État ne supportera pas seul les investissements nécessaires pour atteindre cet objectif. On fera recourt aux partenaires de la RDC, que ce soient les bailleurs et également des partenaires privés qui pourraient se joindre à cette initiative ».

Le Conseiller Migisha signalé tantôt que l’importance de ces mesures découlant du Plan National Numérique réside dans le fait qu’aucun élève ne viendra à quitter le primaire et le secondaire, sans avoir au préalable pu disposer des connaissances et pratiques de base voire fondamentales, sur ordinateur ou tablette, susceptibles de les permettre de se projeter dans la vie car « le numérique fait partie intégrante de notre société ».

« Et une société avec une jeunesse qui est déconnectée, c’est un handicape pour notre pays », martelé Dominique Migisha.

Et de conclure :

« C’est ainsi que nous avons considéré que cela faisait partie des projets prioritaires à mettre en œuvre. Évidemment, nous avons commencé par la partie la plus facile, la partie théorique mais demain nous allons nous attaquer à ce volet des équipements ».

Il sied d’indiquer que c’est à l’issue de son tweet où du 1 octobre 2020 où Dominique Migisha annonçait pour bientôt l’enseignement du numérique dans l’enseignement primaire et secondaire que la rédaction de Politico.cd s’est donnée le devoir d’en savoir plus.

Hervé Pedro

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items