Beni : Leïla Zerrougui dénonce la présence des groupes armés étrangers et parle de complicité

Views: 27

– Publicité-

À la sortie de l’audience que lui a accordé par le maire de la ville de Beni (Nord-Kivu) ce mercredi 11 novembre, la cheffe de la MONUSCO, Leïla Zerrougui a fait remarquer que des groupes armés étrangers survivent depuis des années dans la zone de Beni. 

« Ce qu’il y a de la complicité », a-t-elle estimé, tout en appelant tout le monde à travailler « pour identifier leurs responsables », a indiqué le numéro 1 de la MONUSCO à la radio Okapi.

– Publicité-

« Ceux qui ne le veulent pas, il faut mettre de la pression sur eux, il faut mener des opérations contre eux, les étrangers doivent rentrer chez eux, les Congolais, s’ils ont fait quelque chose de mal, qu’ils répondent devant la justice. Et après, ils subiront leurs peines ou si non, ils subissent les opérations militaires », a ajouté la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Leïla Zerrougui. 

« Seule, la guerre n’amène pas la paix. La justice doit aussi faire son travail et tout le monde doit s’y impliquer », a-t-elle déclaré.

Elle pense qu’en plus des opérations militaires, tout le monde à son niveau est appelé à œuvrer pour la paix en décourageant toutes les antivaleurs pour y arriver. 

« Ce qui est en train de se passer dans cette zone [de Beni], il y a beaucoup de choses à faire pour ramener la paix. Il n’y a pas que la guerre, qui ramène la paix. Il y a aussi le travail de la justice, il y a aussi le travail de la police, il y a les projets qui ramènent le développement, réconcilier les communautés qui ne vivent pas ensemble… beaucoup de chose qu’on doit faire, ramener le développement c’est aussi un volet de ramener la paix », a conseillé Mme Zerrougui et ses propos ont été rapporté par la radio onusienne.

Thierry Mfundu

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items