Au Brésil, la Cour suprême autorise la tenue d’une Copa América très polémique

Views: 19

Tous les juges de la plus haute juridiction du Brésil ont rejeté les recours déposés par des partis de gauche et un syndicat pour annuler le tournoi sportif. Organisée au pied levé par le pays du ballon rond, après le retrait de la Colombie et de l’Argentine, la compétition ne fait pas que des heureux.

Les juges de la Cour suprême ont tranché : le coup d’envoi de la Copa América de football sera bien donné le 13 juin à Brasília, la capitale du pays, avec le match d’ouverture opposant le Brésil au Venezuela.

Fin mai, la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) avait créé la surprise en annonçant la tenue du tournoi dans le deuxième pays le plus endeuillé du monde par la pandémie, avec près de 480 000 victimes, après que la Colombie et l’Argentine se sont retirées de l’organisation du tournoi.

Jair Bolsonaro avait, peu de temps après, confirmé avoir accepté d’accueillir la compétition, mais deux partis de gauche et un syndicat avaient alors déposé des recours auprès de la plus haute juridiction du Brésil pour demander son annulation.

Éviter la propagation du Covid-19

Jeudi, ces recours ont été rejetés par la totalité des onze magistrats y siégeant. Ceux-ci ont cependant “souligné la nécessité pour la compétition de suivre des mesures sanitaires afin d’éviter la propagation du Covid-19”, rapporte Folha de São Paulo.

Deux d’entre eux ont même souhaité “obliger le gouvernement à présenter, sous vingt-quatre heures, un plan de limitation des risques de dissémination du coronavirus dans le cadre spécifique du tournoi”, mais ils n’ont pas été suivis par le reste des juges, qui sont cependant nombreux à avoir “fait passer des messages” au gouvernement brésilien, poursuit le quotidien.

Un des juges a ainsi déclaré :

L’annonce [de l’organisation de la Copa América], qui pourrait être un motif de réjouissance et de célébration, a, au final, provoqué une perplexité compréhensible dans de nombreux secteurs de la société brésilienne

[…]

Morgann Jezequel



Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items