Après l’offense au roi Mohammed VI, l’Algérie s’en prend à nouveau au Maroc

Views: 7

Le roi du Maroc, Mohammed VI et le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune
Le roi du Maroc, Mohammed VI et le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune

Le ministre algérien de la Défense s’en est à nouveau pris au Maroc, département dirigé officiellement par le Président Abdelmajid Tebboune, accuse « des ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes » de diffuser des « intox » sur l’Algérie.Episode qui intervient après l’offense au roi Mohammed VI du Maroc, faite par un journal algérien.

Les choses vont de mal en pis entre l’Algérie et le Maroc, deux pays voisins de Maghreb. Après les médias et les réseaux sociaux, certains dirigeants s’en mêlent. Le ministre algérien de la Défense s’en est à nouveau pris au Maroc. Le département dirigé officiellement par le Président Abdelmajid Tebboune accuse « des ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes » de diffuser des « intox » portant sur la disposition de l’Algérie à envoyer de troupes au Sahel « sous le chapeau de puissances étrangères dans le cadre du G5 Sahel, ce qui est faux et inadmissible ».

« La participation de l’armée nationale populaire en dehors des frontières du pays relève de la décision du peuple algérien, conformément aux dispositions de la Constitution de la république », indiqué le communiqué publié dimanche soir. Ainsi, le ministère algérien de la Défense dément catégoriquement toutes ces allégations tendancieuses et manœuvres sournoises, à travers lesquelles leurs auteurs croient pouvoir semer le trouble et déstabiliser le pays.

La nouvelle Constitution algérienne du 1er novembre 2020 autorise l’armée à se déployer à l’étranger. Le G5 Sahel a organisé, les 15 et 16 février à N’Djamena, un sommet avec la participation du Maroc. Une présence qui a irrité le pouvoir algérien. Cette sortie du ministère algérien de la Défense intervient moins de 24 heures après l’appel téléphonique entre le Président Abdelmadjid Tebboune et son homologue français, Emmanuel Macron.

A noter que cet incident intervient moins d’une semaine après qu’un journal algérien, pro-militaire, a sonné une attaque contre le roi Mohammed VI du Maroc, caricaturé en marionnette. Ce qui a déclenché une vive polémique, rendant les relations entre les deux voisins encore plus tendues.

A lire : Algérie : une caricature du roi Mohammed VI déclenche une grosse polémique

A lire : Algérie, France : échange téléphonique entre Tebboune et Macron

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items