22 milliards FCFA dans les caisses du Trésor public

Views: 12


L’Etat du Niger, à travers son Trésor public, a levé un montant de 33 millions d’euros (environ 22 milliards FCFA) sur le marché financier de l’Union Monétaire 0uest Africaine (UEMOA), au terme de son émission par adjudication de bons assimilables du Trésor (BAT), d’une durée d’un an.

L’opération a mobilisé, sur le marché financier régional, 49,4 milliards FCFA, pour une requête initiale de 20 milliards FCFA. Soit un taux de couverture de 245,2%. Au terme de l’opération d’adjudication, l’émetteur a retenu 22 milliards de FCFA et rejeté les 27,040 milliards de FCFA restants. Ce qui donne un taux d’absorption de 44,86%.

D’une valeur nominale de 1 million FCFA, ces bons sont prévus pour arriver à échéance le 14 octobre 2021. Cet argent servira essentiellement à alimenter le Trésor public nigérien. Les soumissionnaires proviennent principalement du Niger (10,7 milliards FCFA), du Sénégal (6,5 milliards FCFA), de la Côte-d’Ivoire (2 milliards FCFA) et du Burkina-Faso (244 millions FCFA).

Il faut dire que le Niger enregistre régulièrement des souscriptions records, lors de ses sorties sur le marché des titres publics de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

À rappeler que le 27 août dernier, le pays avait enregistré un montant global de soumissions de 69,9 milliards FCFA, alors qu’il était à la recherche de 25 milliards FCFA. Ce qui représente un taux de couverture de 259,6%. Au finish, 27,5 milliards FCFA avaient été retenus.

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items