10 ans de prison pour les militants de Lucha : «Aucune preuve» de culpabilité (Avocat)

Views: 41

– Publicité-

Le Tribunal militaire de garnison de Beni rendra son jugement le 20 Janvier 2021 dans le procès opposant le Ministère public aux 8 militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA). Le Ministère public vient de requérir 10 ans de servitude pénale principale contre ces activistes pour « violences et insultes à la sentinelle, destruction méchante et sabotage ».

Pour la défense, ces militants devront plutôt être acquittés le 20 janvier prochain. Philemon Ndambi Wa Ndambi, un des avocats des accusés joint par politico.cd indique qu’ « il n’y a aucune preuve qui atteste que ces militants de la LUCHA ont commis des infractions pour lesquelles ils ont été traduits devant le juge ».

– Publicité-

La descente effectuée sur terrain dans le but de recueillir des preuves n’a pas convaincu la défense. « Même après la descente que nous avons effectuée dans l’enceinte de la Police nationale congolaise « GMI », le Ministère public était incapable de présenter la victime de l’infraction de violation à la sentinelle et la preuve que les militants avaient violenté les installations de la police », a-t-il relevé.

Maître Philemon Ndambi Wa Ndambi est sûr que les militants seront acquités. « Nous croyons fermement à l’acquittement de nos clients. Le Ministère public s’est entêté de requérir 10 ans, ce n’est qu’un avis. Je pense que le juge ne va pas suivre le réquisitoire du Ministère public, mais qu’il va s’atteler au droit », a-t-il confié.  

Arrêtés depuis le 19 décembre 2020 au cours d’une manifestation dans laquelle ils réclamaient le rétablissement de la paix et le non-renouvellement du mandat de la Monusco, les 8 militants ont été jugés en procédure de flagrance.

Merveilles Kiro

Source link

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

£0.000 items